One Ocean

L’association de recherche scientifique de la côte Atlantique

Quoi ?

Quoi ?

 

One ocean a pour vocation de participer à la recherche scientifique sur la côte atlantique en participant au financement de divers projets de recherche et formations diplômantes (Licence, Master et Doctorat) et, à terme, en proposant sa propre expertise sur le terrain. Le thème principal reste la cétologie (étude des cétacés), mais d’autres sujets de recherches seront abordés par l’association. De plus, les résultats de recherche obtenus seront publiés en conférences spécialisées ainsi que dans des journaux scientifiques. Un partenariat avec d’autres structures de recherche sera mis en place afin de partager les données récoltées sur le terrain. De cette manière, un réseau de connaissances pourra être établi.

Mais encore ?

 

Diverses thématiques de recherche seront abordées, bien que le travail principal résidera en la création d’un catalogue de recherche référençant tous les cétacés observés sur la zone de recherche. Ces derniers seront répertoriés numériquement et classés par espèce. Toutes les informations relatives aux individus connus seront liées à leurs photos ; ainsi, une carte d’identité de chaque animal sera établie. Ces documents seront basés sur les informations suivantes : la date et le lieu d’observation, le comportement, la direction, la présence d’autres animaux dans la zone, présence de bateaux… et bien d’autres informations !

Mais encore ?
Où ?

Où ?

 

1- Bassin d’Arcachon & Golfe de Gascogne :

Les recherches sur les cétacés au large du Bassin d’Arcachon sont quasi inexistantes. En effet quelques campagnes de recensement ont été effectuées ainsi que des nécropsies sur animaux échoués. Le premier objectif de One ocean est de proposer une expertise variée directement liée à l’étude des animaux sauvages en mer.

2- Atlantique Nord Est :

Le second objectif de One ocean est de créer des partenariats avec d’autres structures de recherche présentes sur la côte atlantique Nord Est. Ainsi, les données récoltées sur le terrain pourront être partagées. Le partage des données et le travail d’équipe permettra, nous l’espérons vivement, d’améliorer les connaissances scientifiques sur des aspects variés, tels que la définition des routes migratoires de certains animaux, la comparaison de comportements et/ou de proies, des analyses génétiques et acoustiques…

3- Et le reste du monde ?

Rien de tel qu’une bonne petite conférence mondiale pour partager ses connaissances au plus grand nombre ! Chaque année, divers congrès sont organisés par des comités scientifiques. One ocean souhaite, dans le futur, partager ses résultats de recherche par le biais de publications scientifiques. De plus, pourquoi ne pas envisager un petit « jumelage » avec une structure similaire à l’autre bout du monde ?!

Pourquoi ?

 

Parce que pour protéger la nature, il faut d’abord la comprendre. Parce qu’une conscience écologique semble enfin faire son apparition, mais reste toujours trop timide. Parce que nous n’aurons pas d’océan de rechange…

Le partage des connaissances et l’éducation du grand public à ce sujet sont devenus indispensables. Il n’est pas d’une grande difficulté de sensibiliser le public à la protection des dauphins et des baleines. Cependant, leur protection passe par la protection de leur environnement, de leurs proies, par le respect de leurs routes migratoires et de la qualité de leur eau. Cette protection ne sera efficace que si elle est précédée par l’acquisition des connaissances sur le milieu, afin d’agir intelligemment et sans restriction insoutenable !

Pourquoi ?
Comment ?

Comment ?

 

La première étape est l’INFORMATION. Le public doit bénéficier d’un accès simple aux connaissances de base en préservation de l’environnement et en biologie marine. Des actualités et articles de vulgarisation scientifique seront hautement partagés par l’association, notamment sur les réseaux sociaux, accessibles à tous. Par la suite, les avancées des travaux de recherches menés par One ocean seront régulièrement publiées et mises à jour.

Une section « alternatives » sera aussi disponible en ligne. Elle présentera des alternatives simples et peu onéreuses à l’utilisation de produits hautement toxiques pour l’environnement.

La seconde étape est l’ ACQUISITION DE CONNAISSANCES supplémentaires. Plus on en sait, mieux on anticipe ! C’est là que l’aspect « recherche » intervient, afin de générer un maximum de connaissances sur l’écologie marine dans son ensemble. En effet, l’écosystème est un ensemble extrêmement élaboré mais malheureusement fragile… un seul maillon de la chaîne en moins et tout s’effondre, il est donc capital de comprendre les liens entre les espèces, les prédateurs et proies et leur lien avec leur environnement.
Enfin, le PARTAGE ! Entre particuliers autour d’un café ou en échange officiel avec d’autres structures de recherche, rien de tel que d’en parler ! Toutes les connaissances acquises à titre professionnel seront partagées de façon à se compléter entre elles. Nous avancerons plus efficacement à plusieurs !

Qui ?

 

Tout le monde est libre d’adhérer à l’association après signature de bulletin d’adhésion. Les membres bénéficieront d’un accès privilégié au suivi des recherches.

 

L’équipe de recherche sera composée de professionnels et éventuellement de stagiaires universitaires.

 

Les acteurs locaux tels que les pécheurs et plongeurs sont vivement encouragés à partager leurs expériences en mer ainsi que les détails de leurs rencontres avec les cétacés.

Qui ?

Devenez membre de notre association
2 Avenue des halles , Claouey , 33950 Lege Cap Ferret


chèque à l'ordre Association One ocean
Virement au FR7630004003320001014617790


20€ (5€+15€ annuel)

Comment contribuer ?

Comment contribuer ?

 

Ces beaux projets ne pourront voir le jour sans votre aide ! Vous souhaitez apporter votre pierre à l’édifice ?

One ocean serait ravie de recevoir un don, financier, matériel ou en nature :

 

– Financier : par le biais de contrat de sponsoring ou mécénat pour les entreprises, par dons libres et adhésions pour les particuliers. Par l’achat d’articles « One ocean » dans les deux cas.

– Matériel : Si vous préférez participer autrement que par le don financier, One ocean a besoin de matériel ! Appareil photo, GPS, Disque dur externe….. pour la recherche ; mais aussi accessoires sponsorisés, vêtements, casquettes… pour le fonctionnement de l’association !

– En nature : Par l’accueil de représentations dans vos locaux, mise en place de point de vente de nos accessoires, écriture d’articles sur nos travaux et émissions radio par exemple….

Remerciements