Le Globicéphale noir

– Le Globicéphale noir (ou dauphin pilote): nom scientifique : Globicephala melas (Gm)

Plus « mystérieux » que ces cousins précédemment décrits, le globicéphale commence à être étudié par la communauté scientifique. C’est l’un des plus grands cétacés à dents mesurant jusqu’à plus de 5m pour un poids de plus d’une tonne! Le globicéphale est assez régulièrement observé en Méditerranée bien que sa répartition de soit pas homogène. Il existe plusieurs populations qui ont globalement tendance à fréquenter les eaux froides à tempérées. De plus, le globicéphale est capable d’attendre de grande profondeur (jusqu’à 600m) pour capturer ses proies de prédilection : les calamars.

D’après certaines études génétiques, les groupes serait formés suivant une organisation matriarcale, comparable à celle des orques, où chaque membre aurait un « poste » défini. La cohésion sociale est telle, que l’on assiste parfois à des échouages massifs.

Le globicéphale est classé « Data Deficient » sur l’échelle des statuts de conservation et classé annexe II au CITES. Plus d’informations sur le statut de conservation : http://www.iucnredlist.org/details/9250/0

Le Grindadrap : plus grand massacre de mammifères marins d’Europe : Chaque année aux Iles Féroé, des centaines de globicéphales sont massacrés au nom de la tradition. En effet, depuis le XVIe siècle, des milliers de globicéphales sont tués dans les baies des îles par la population. Par le passé, cette pratique aurait sauvé les insulaires de la faim. Aujourd’hui, elle est toujours pratiquée une fois par an sur 23 plages différentes pour un total d’environ 1 500 animaux massacrés. De nombreuses organisations dénoncent ce phénomène et tentent d’y mettre un terme.

Ref : https://www.notre-planete.info/actualites/3600-massacre_dauphins_iles_feroe_Danemark