Le cachalot

– Le cachalot : nom scientifique : Physeter macrocephalus

Le cachalot est le plus grand cétacé à dents du monde avec une longueur d’environ 18 m et un poids de plus de 30 tonnes pour les grands mâles. Les femelles sont bien plus petites (jusqu’à 13 m), donc le dimorphisme sexuel est prononcé chez cette espèce.
Se nourrissant de céphalopodes dans les grandes profondeurs, le cachalot est qualifié de grand plongeur : il plonge jusqu’à 2000 m de profondeur et peut rester en apnée 45 min ! Pour limiter sa perte d’énergie, le cachalot possède une adaptation hors du commun : le spermaceti. Cet organe est formé d’une énorme poche de lipides située dans la tête du cachalot (d’où sa forme pour le moins originale). Quand le spermaceti est chaud, il est liquide, peu dense et l’animal flotte. Lorsqu’il souhaite plonger, il solidifie son spermaceti qui devient plus dense, et le cachalot descend dans les profondeurs la tête la première, quasiment sans un coup de nageoire. La circulation de son sang est directement liée à la densité du spermaceti que le cachalot est donc capable de réguler pour adapter son profil de plongée, faisant de lui un grand rival pour les physiciens !
En plus de cet organe, le cachalot possède de l’ambre gris dans ses intestins, lui permettant de digérer les becs de céphalopodes dont il se nourrit. Spermaceti + ambre gris ont fait de lui un animal très convoité par les baleiniers qui l’ont chassé à partir des années 1700.
C’est après le naufrage du baleinier « Essex » au large de l’Amérique du Sud en 1820 à cause d’un cachalot, puis de la description d’un cachalot blanc (baptisé Mocha Dick) criblé de harpons au large du Chili dans les années 1830 que le roman Moby Dick a vu le jour en 1851.
Le cachalot est statué « Vulnérable » par la liste rouge de l’IUCN et est classé Appendice I du CITES et Appendices I et II du CMS.

Plus d’informations sur le statut de conservation : http://www.iucnredlist.org/details/41755/0